Brésil: pour la première fois un noir est président de la Cour suprême

Lors d'une séance solennelle, il a été confirmé chef de la plus haute instance judiciaire du pays de 194 millions d'habitants où noirs et métis forment la majorité mais continuent à être en bas de l'échelle sociale, 124 ans après l'abolition de l'esclavage.

Ce poste, dont le mandat est d'une durée de deux ans, revient toujours au plus ancien des onze juges de la Cour suprême.

Ce magistrat intransigeant, né dans une famille pauvre de huit enfants, a gagné le devant de la scène début août comme rapporteur du procès fleuve portant sur la corruption de députés entre 2003 et 2005 sous le premier mandat de Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010).

Il mène les débats avec un langage simple, donnant des exemples concrets, mais surtout avec une main de fer qui a surpris tout le monde. Il a reconnu coupables la plupart des 37 accusés du plus grand procès anti-corruption jamais organisé au Brésil.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK