Brésil: Dilma Rousseff promet 4 milliards d'euros pour les grossesses

"Il n'y a pas de lieu où l'inégalité est la plus perverse que dans le secteur de la santé", a-t-elle déclaré au cours d'une cérémonie dans l'Etat du Minas Gerais (sud-est).

Le 1er janvier en prenant ses fonctions, Dilma Rousseff avait pris l'engagement d'éradiquer la misère dans laquelle vivent 20 millions des Brésiliens, sur une population totale de 191,5 millions d'habitants.

"Cela fait une différence quand une femme arrive à la maternité et reçoit un accueil humain, cela fait une différence qu'une femme arrive à la maternité et sache qu'on ne va pas lui faire une césarienne juste parce que cela est plus rentable", a-t-elle déclaré.

Au Brésil, 84,5% des naissances dans le secteur privé se sont faites par césarienne en 2008, selon les chiffres officiels.

Ce projet intitulé "Réseau cigogne" veut garantir un suivi aux femmes enceintes jusqu'à l'accouchement, et aux femmes qui ont accouché et à leurs enfants pendant les deux ans qui suivent.


AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK