Brésil: 7 morts et état d'urgence dans 53 municipalités suite aux pluies

Pluies diluviennes, inondations et glissements de terrain au Brésil
Pluies diluviennes, inondations et glissements de terrain au Brésil - © DANIEL MAGALHAES (AFP)

Sept personnes sont mortes, une autre a été portée disparue, plus de 9000 personnes ont été évacuées et 53 municipalités déclarées en état d'urgence à la suite de glissements de terrain après les fortes pluies tombées sur l'Etat de Minas Gerais, dans le sud-est du Brésil, selon un nouveau bilan, mardi, de la Défense civile.

Les autorités ont également placé en état d'alerte maximale la population de Nova Friburgo et d'autres municipalités situées dans la montagne, à une centaine de kilomètres au nord de Rio de Janeiro.

Deux chauffeurs de taxi ont été pris au piège de leur voiture et ensevelis sous une coulée de boue dans la ville d'Ouro Preto.

Les pluies diluviennes qui ont commencé en octobre et se sont intensifiées la semaine dernière, ont fait 32 blessés et entraîné l'évacuation de 9635 personnes et la destruction de 84 maisons tandis qu'une personne était portée disparue, selon un bilan officiel.

53 municipalités du Minas Gerais ont été déclarées en état d'urgence et on s'attend à de nouvelles pluies.

A Nova Friburgo, où 400 personnes avaient péri l'an dernier, "il a plu au cours des dernières quarante-huit heures autant qu'en un mois, en moyenne, à cette époque de l'année", a indiqué le gouvernement de l'Etat de Rio dans un communiqué. L'état d'urgence a cependant été levé dans cette localité ainsi qu'à Petropolis du fait de la diminution de l'intensité des pluies.

En janvier 2011, cette région avait été le théâtre de glissements de terrain et d'inondations meurtriers qui avaient fait plus de mille morts et disparus, l'une des pires catastrophes naturelles enregistrées au Brésil.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK