Boris Johnson rencontre Emmanuel Macron ce jeudi, tenant de la fermeté sur le Brexit

Le président français Emmanuel Macron, le 24 juillet 2019 à l'Elysée
3 images
Le président français Emmanuel Macron, le 24 juillet 2019 à l'Elysée - © LUDOVIC MARIN

Le Premier ministre britannique Boris Johnson rencontre jeudi à Paris le président français Emmanuel Macron, lequel devrait réaffirmer la fermeté de la France face aux demandes de renégociation du Brexit.

Pour la deuxième étape de sa première tournée à l'étranger depuis son arrivée au pouvoir fin juillet, M. Johnson sera reçu à déjeuner à l'Elysée. L'accueil risque d'y être moins conciliant pour "BoJo" que celui que lui avait réservé, la veille à Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel.

Mme Merkel avait jugé possible de trouver "dans les trente prochains jours" un accord avec Londres pour éviter un divorce non négocié entre le Royaume-Uni et l'Union européenne le 31 octobre.

A l'inverse, M. Macron a affirmé mercredi que "la renégociation dans les termes proposés par les Britanniques n'est pas une option qui existe. Et cela a toujours été affirmé très clairement par le négociateur" de l'UE, Michel Barnier.

"J'attends des clarifications de Boris Johnson", a déclaré le président français, tout en souhaitant que les discussions avec Londres sur le Brexit soient "les plus amicales et confraternelles" possibles.

M. Macron a estimé qu'un "Brexit dur", sans accord au 31 octobre, "serait la responsabilité du gouvernement britannique", qui "a toujours la possibilité jusqu'à la dernière seconde de retirer l'article 50", sur lequel repose le Brexit.

 

 

Hier, Boris Johnson a rencontré la chancelière allemande Angela Merkel. A l'issue de leur rencontre il a déclaré : "je suis très satisfait de vous écouter ce soir Angela, d'entendre qu'à tout le moins une conversation sur le sujet peut à présent réellement débuter. Et vous avez dit qu'il s'agissait d'un calendrier très serré de 30 jours, si j'ai bien compris. J'en suis plus qu'heureux."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK