Bond de 41% des décès en 2020 à Madrid, épicentre de la pandémie en Espagne

Le nombre de décès recensés l'an dernier dans la région de Madrid, épicentre de la pandémie en Espagne, a bondi de 41% par rapport à 2019, selon des statistiques officielles publiées jeudi.

En 2020, 66.683 décès ont été comptabilisés dans la région de la capitale espagnole, peuplée de 6,7 millions d'habitants, soit 41,2% de plus que l'année précédente, selon un communiqué de l'Institut national des statistiques (INE) qui ne spécifie pas les causes de ces décès.

Dans l'ensemble du pays, le nombre de décès a progressé de 17,7% à 492.930, soit 74.227 de plus qu'en 2019. Ce chiffre est le plus important enregistré dans le pays depuis le début de la série statistique en 1941, selon l'INE.

La région de Madrid, qui représente 14,3% de la population espagnole mais a enregistré environ 20% du total des morts liées au Covid dans le pays, a énormément souffert durant la première vague de la pandémie au printemps 2020.

80.000 personnes sont mortes officiellement du Covid-19 en Espagne

La catastrophe sanitaire avait amené les autorités régionales à installer une morgue dans une patinoire et à monter un hôpital de campagne dans le palais des expositions.

Selon le bilan officiel du ministère de la Santé, environ 50.000 décès dus au coronavirus ont été recensés en Espagne en 2020. 

Mais ce chiffre est largement sous-estimé alors que nombre de victimes n'avaient pu être testées en raison de la saturation du système de santé. Au total, plus de 80.000 personnes sont mortes officiellement du Covid-19 en Espagne, l'un des pays les plus touchés en Europe.

 

Etat d'urgence sanitaire décrété en Espagne, en octobre 2020:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK