Bombardement massif à Gaza: un soldat israélien et quatre Palestiniens tués

Un soldat israélien a été tué vendredi par des tirs de Palestiniens durant une opération près de la bande de Gaza contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, a annoncé l'armée dans un communiqué.

"Durant un incident, un groupe de terroristes a tiré vers des soldats israéliens. L'un d'entre eux a été grièvement atteint et a succombé ensuite à ses blessures", a ajouté l'armée précisant avoir riposté par une série de raids aériens contre l'enclave palestinienne. Il s'agit du premier Israélien tué depuis le début, le 30 mars, d'un mouvement de protestations à Gaza contre le blocus israélien.

Gaza massivement bombardé

Quatre Palestiniens dont trois "combattants" du mouvement islamiste Hamas ont également été tués ce vendredi à Gaza par l'armée israélienne qui bombarde intensément cette enclave après avoir essuyé des "tirs" contre ses soldats, l'ONU appelant à éviter une nouvelle guerre.

Des boules de feu et des panaches de fumée se sont élevés dans le ciel de Gaza après une série de bombardements israéliens. Les frappes se poursuivaient dans la soirée, selon des correspondants de l'AFP.

L'envoyé spécial de l'ONU pour le Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a appelé Israël et le Hamas à la retenue.

"Chacun dans la bande de Gaza doit s'éloigner du précipice. Pas la semaine prochaine. Pas demain. IMMEDIATEMENT", a écrit M. Mladenov sur son compte Twitter. "Ceux qui veulent provoquer une guerre entre Palestiniens et Israéliens ne doivent pas y parvenir", a-t-il ajouté.

Trois guerres ont déjà opposé le Hamas et Israël depuis 2008.

Cet accès de fièvre survient au moment où de nouvelles manifestations ont eu lieu près de la frontière séparant Israël de Gaza pour protester contre le blocus imposé par l'Etat hébreu à ce territoire palestinien.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK