Bolivie: mandat d'arrêt contre le général qui avait capturé Che Guevara

Gary Prado Salmon
Gary Prado Salmon - © AIZAR RALDES (AFP)

La justice bolivienne a lancé un mandat d'arrêt à l'encontre du général à la retraite Gary Prado Salmon en raison de ses liens supposés avec une bande de mercenaires, a annoncé mercredi le juge Sixto Fernandez.

La justice, qui soupçonne le général Prado, célèbre pour avoir arrêté le guérillero Ernesto Che Guevara en 1967, d'être lié au groupe démantelé du mercenaire boliviano-croato-hongrois Eduardo Rozsa Flores, a lancé ce mandat d'arrêt contre l'ex-général de 73 ans après avoir constaté qu'il ne s'était pas présenté à une audience d'un tribunal de Tarija.

Le groupe est accusé par le gouvernement d'Evo Morales d'avoir fomenté une guerre civile visant à provoquer la sécession de la riche région de Santa Cruz.

En mai 2010, Gary Prado Salmon avait déjà été assigné à résidence dans cette affaire impliquant 39 suspects, dont au moins une dizaine se trouvent sous les verrous. A l'époque, il avait dénoncé "une invention" aux fins de "harcèlement politique".

Le militaire avait arrêté Che Guevara lorsque celui-ci tentait de créer un foyer révolutionnaire en Bolivie. Le guérillero cubano-argentin avait ensuite été exécuté en octobre 1967, il y a 45 ans.

Quelques années plus tard, le général a perdu l'usage de ses jambes.

Eduardo Rozsa Flores avait été abattu en avril 2009 par la police avec un jeune Irlandais sans antécédents, Michael Dwyer, et un Croato-Hongrois, Arpad Magyarosi.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK