Bolivie: les marcheurs indiens d'Amazonie accueillis en héros

Les marcheurs sont arrivés à La Paz.
Les marcheurs sont arrivés à La Paz. - © EPA/Martin Alipaz

La capitale bolivienne La Paz a accueilli triomphalement mercredi quelque 2000 Indiens amazoniens qui viennent de parcourir 600 kilomètres à pied en deux mois pour protester contre un projet de route dont le tracé traverse un parc naturel.

Les marcheurs sont arrivés à la mi-journée dans le quartier populaire de Villa Fatima devant des dizaines de milliers de personnes.

Le 25 septembre, les marcheurs avaient été victimes d'une tentative de dispersion musclée par la police ayant fait 74 blessés, selon un bilan officiel établi par le ministère de l'Intérieur.

Cet incident avait provoqué une vague d'indignation, une grève générale, et plusieurs démissions au sommet de l'Etat, dont celles de deux ministres.

Partis le 15 août de Trinidad, dans le nord-est du pays, les marcheurs indiens exigent l'annulation pure et simple d'un projet contesté de route de 300 kilomètres reliant deux provinces enclavées et qui doit couper sur 177 kilomètres le parc naturel amazonien du Tipnis.

"Derrière ce projet de route, il y a un objectif de pillage", assurait mardi Fernando Vargas, un des leaders de la marche.

Face à la pression des marcheurs et de l'opinion, le président socialiste Evo Morales avait suspendu le projet début octobre et promis une consultation dans les provinces concernées, mais il avait aussi suggéré que son résultat n'aurait pas valeur contraignante.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK