Bob Kabamba: "Oui, la rébellion en RDC a les moyens de ses ambitions"

Les rebelles du M23 ont pris la ville de Goma, capitale du Nord-Kivu. Ils ont également annoncé ne pas compter s'arrêter là.

"Nous irons jusqu'à Bukavu, Kisangani et Kinshasa" a lancé hier le porte-parole du M23, le colonel Viannay Kazarama, lors d'un discours prononcé depuis le stade de la ville.

Alors, les rebelles ont-ils les moyens de mettre leurs menaces à exécution? 

D'après Bob Kabamba, professeur de science politique à l'Université de Liège et spécialiste de la République Démocratique du Congo, "les rebelles ont les moyens de leur ambition car en face, l'armée congolaise est inexistante et n'oppose aucune résistance. D'autre part, il y a beaucoup de mécontents en son sein".

 

"Un des grands problème de la RDC est effectivement la reforme des services de sécurité. Tant que la RDC n'aura pas de véritable armée, la violence continuera", analyse le politologue.

 

Toujours d'après cet analyste, "la solution réside dans la mise en oeuvre d'une véritable politique d'intégration régionale positive au bénéfice de tout le monde. Car un des enjeux de cette nouvelle guerre est encore une fois: le contrôle des ressources naturelles de la RDC".

Relisez ci-dessous, l'intégralité du chat de ce jeudi midi avec Bob Kabamba.

Julien Vlassenbroek

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK