Birmanie : Suu Kyi appelle à investir dans l'Etat d'Arakan, région des Rohingyas

Birmanie : Suu Kyi appelle à investir dans l’Etat d’Arakan, région des Rohingyas
Birmanie : Suu Kyi appelle à investir dans l’Etat d’Arakan, région des Rohingyas - © SUNIL SHARMA - AFP

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi a appelé vendredi les investisseurs étrangers à financer le développement de l’Etat d’Arakan, région riche en pétrole et gaz plus connue jusqu’ici pour ce que des enquêteurs de l’ONU qualifient de génocide des musulmans rohingyas.

« Cela fait trop longtemps que l’attention de la communauté internationale est étroitement focalisée sur les aspects négatifs liés à la situation dans le nord de l’Etat d’Arakan », a-t-elle déclaré lors d’un forum économique, déplorant que « le potentiel » de cette région reste « inexploité ».

Depuis 2017, des représailles de l’armée consécutives à des attaques de rebelles pro-rohingyas avaient poussé plus de 740.000 Rohingyas à fuir au Bangladesh, faisant les gros titres de la presse internationale et mettant fin au statut d’icône de l’ancien prix Nobel de la paix et ancienne opposante à la junte.

« Les investisseurs birmans et étrangers peuvent jouer un rôle clef dans la mise sur la bonne voie » de cette région, a-t-elle insisté, faisant miroiter les « précieux atouts » de cette région frontalière du Bangladesh, riche en pétrole et gaz. « Nous espérons voir se développer de nombreux gisements offshore dans les prochaines années », a dit Aung San Suu Kyi, aux manettes du gouvernement civil depuis 2016, saluant des investisseurs venus de « Chine, Inde, Japon, Corée et Thaïlande ».

Archives: Journal télévisé 25/08/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK