Biélorussie : plus de 700 personnes détenues après la manifestation de dimanche

Des policiers dispersent et arrêtent des manifestants de l'opposition, le 15 novembre 2020 à Minsk
2 images
Des policiers dispersent et arrêtent des manifestants de l'opposition, le 15 novembre 2020 à Minsk - ©

Les autorités biélorusses ont annoncé lundi que plus de 700 personnes avaient été maintenues en détention après la manifestation la veille de l'opposition, qui cherche à pousser le président Alexandre Loukachenko au départ.

"Au total, plus de 700 personnes ont été placées en détention pour violation de la législation sur les événements de masse et avant l'examen de leurs infractions devant les tribunaux", a indiqué dans un communiqué la porte-parole du ministère de l'Intérieur, Olga Tchemodanova.

Selon l'organisation biélorusse de défense des droits humains Viasna, au moins 1.200 personnes avaient été interpellées lors de la manifestation dominicale de l'opposition, quasi immédiatement dispersée par la police qui a usé de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogène.

Lundi, la figure de proue de l'opposition Svetlana Tikhanovskaïa a indiqué avoir rencontré les ambassadeurs de l'UE et appelé à de nouvelles sanctions économiques contre des entreprises publiques bélarusses et des banques liées à l'Etat.

Les Européens ont déjà sanctionné Alexandre Loukachenko, son fils Viktor et plusieurs dizaines de membres de leur entourage et hauts responsables bélarusses. Ils ont brandi la menace de nouvelles sanctions après la mort d'un opposant, décédé après son interpellation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK