Biélorussie : la Pologne adopte une loi pour protéger sa frontière

Le parlement polonais a approuvé mardi une loi visant à protéger sa frontière. Elle permet des restrictions temporaires de la liberté de circulation et de la presse aux frontières extérieures de la Pologne et donc de l’Union européenne avec la Biélorussie, la Russie et l’Ukraine.

La loi a été adoptée dans le contexte de la crise actuelle impliquant des milliers de migrants coincés à la frontière de la Pologne avec la Biélorussie. Une forte majorité de députés a voté en faveur de la proposition du parti conservateur Droit et justice (PiS). Des représentants de l’opposition avaient critiqué l’intention du gouvernement de bloquer définitivement l’accès des journalistes critiques à la zone frontalière.


►►► À lire aussi : Les tentatives de passer la frontière se poursuivent entre la Biélorussie et la Pologne


Début septembre, la Pologne a déclaré l’état d’urgence sur un tronçon de trois kilomètres le long de la frontière avec la Biélorussie. Depuis lors, les étrangers, les journalistes et les organisations humanitaires n’étaient plus autorisés à entrer dans la zone. L’état d’urgence expire mardi à minuit et ne peut pas être prolongé en vertu de la constitution.

La loi prévoit désormais que, en cas de situation dangereuse, le ministre de l’Intérieur pourra interdire à tout non-résident l’entrée dans une zone frontalière qu’il aura déterminée. Les exceptions, notamment pour les journalistes, doivent être décidées par le commandant local des gardes-frontières. La loi doit maintenant être signée par le président Andrzej Duda.

Sur le même sujet:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK