Benjamin Netanyahu gèle des constructions avant sa visite à Washington

Benjamin Netanyahu, qui cherche à éviter les sujets de discorde avant sa rencontre avec le président américain Barack Obama prévue le 5 mars, a demandé au ministre du Logement de geler tous les appels d'offres à Jérusalem-Est, précise le quotidien israélien.

Selon le quotidien, des directives ont aussi été données au ministère de l'Intérieur, chargé de donner le feu vert aux nouvelles constructions à Jérusalem, d'éviter toute "surprise". Certains analystes israéliens soupçonnent le ministre de l'Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti religieux Shass, de vouloir saper toute avancée diplomatique en annonçant délibérément des plans de construction lors de périodes diplomatiques délicates.

Dans le passé, Israël s'est ainsi plusieurs fois attiré la colère de l'administration Obama. La crise la plus sérieuse s'est produite en mars 2010, lorsque l’État hébreu a annoncé la construction de 1600 logements dans le quartier de Ramat Shlomo, à Jérusalem-Est, pendant une visite du vice-président américain, Joe Biden.

Benjamin Netanyahu et le président israélien Shimon Pérès doivent se rendre la semaine prochaine à Washington, où ils seront reçus séparément par Barack Obama, pour des discussions qui, selon les analystes, devraient être dominées par le dossier iranien.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK