Belfast: la police attaquée lors d'une deuxième nuit de violence

A Belfast, 400 policiers ont été appelés en renfort après une nuit d'affrontements
A Belfast, 400 policiers ont été appelés en renfort après une nuit d'affrontements - © PETER MUHLY

La police de Belfast a été attaquée avec des cocktails Molotov, des pierres, des bouteilles et d'autres projectiles lors d'une seconde nuit de violences causées par des manifestants protestants, a-t-on appris dimanche matin de source policière.

La veille, 32 policiers et un responsable politique avaient été blessés dans ces violences.

Des jeunes encagoulés, certains masquant leur visage avec des drapeaux britanniques, ont participé aux violences dans le nord de la capitale de l'Ulster. La police a répondu en tirant des balles en plastique et en arrosant les manifestants avec des canons à eau.

La nuit a cependant été moins marquée par les violences que la veille, lorsque la foule a attaqué les forces de police avec des cocktails Molotov, des pétards, des moellons et même une épée.

Plus de 600 policiers venus d'Angleterre avaient été déployés en Irlande du Nord en prévision des incidents qui émaillent régulièrement la parade du 12 juillet, point culminant des marches protestantes organisées par l'ordre d'Orange. Quelque 400 policiers supplémentaires sont arrivés samedi à Belfast après les incidents de la nuit précédente.

La situation s'est enflammée lorsque la police a mis en place un barrage pour empêcher les protestants de traverser le quartier catholique d'Ardoyne, dans le nord de la ville, conformément à une décision des autorités voulant éviter des débordements.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK