Bélarus: reconstitution de la bataille de la Bérézina

Reconstitution de la bataille de la Bérézina qui marqua la fin des rêves de conquêtes de Napoléon.
4 images
Reconstitution de la bataille de la Bérézina qui marqua la fin des rêves de conquêtes de Napoléon. - © AFP /VICTOR DRACHEV

Des milliers de personnes ont reconstitué samedi au bord de la rivière Bérézina la bataille qui opposa l'armée russe et les troupes de Napoléon Ier en novembre 1812. La commémoration deux 200ème anniversaire de cette défaite française a eu lieu en présence de Charles Bonaparte, l'un des descendants de l'Empereur.

"Chez nous, la Bérézina c'est quelque chose de mythique. C'est la fin d'une aventure", a déclaré Charles Bonaparte, se disant très impressionné par l'événement, organisé à l'occasion du bicentenaire de la bataille dont le nom est entré dans le vocabulaire commun comme synonyme de défaite.

Des participants venus de Belgique

Les milliers de participants venaient notamment du Bélarus, mais aussi de Russie, de Pologne, de France, de Belgique et de Suisse. Outre la reconstitution de la bataille, qui s'était déroulée du 26 au 29 novembre 1812, des représentants du Bélarus, de la Russie et de la France ont également déposé des fleurs devant le monument aux soldats dans la ville de Stoudenka, près de la rivière Bérézina, à une centaine de kilomètres de Minsk. L'empereur français Napoléon 1er avait lancé en juin 1812 l'invasion de la Russie tsariste. Il entrait dans Moscou en septembre, mais le tsar Alexandre 1er, loin de capituler pratiqua la tactique de la "terre brûlée". Coupé de ses sources de ravitaillement, Napoléon était contraint en octobre, à la catastrophique retraite de Russie. Harcelée par les troupes tsaristes et minée par le froid, la Grande Armée réussi à franchir la rivière Bérézina mais la campagne était déjà perdue et le nom de la rivière reste associée à la débâcle de l'empereur français en Russie.
 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK