Bélarus : la France demande la libération immédiate d'un défenseur des droits humains

Bélarus : la France demande la libération immédiate d’un défenseur des droits humains
Bélarus : la France demande la libération immédiate d’un défenseur des droits humains - © STRINGER - AFP

Paris a demandé mercredi la "libération immédiate" du défenseur des droits humains bélarusse Leonid Soudalenko, arrêté lundi sur fond de répression du mouvement de contestation populaire depuis la réélection du président Alexandre Loukachenko en août.

"La France a pris connaissance avec préoccupation de l’arrestation, le 18 janvier, de M. Leonid Soudalenko, membre de l’ONG Viasna de défense des droits de l’Homme et lauréat en 2018 du prix de la République française 'Liberté, Égalité, Fraternité'", a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

"Nous appelons à sa libération immédiate ainsi qu’à la fin de toutes les poursuites engagées contre les membres de l’ONG Viasna, lauréate en 2020 du prix Sakharov du Parlement européen", a ajouté Agnès von der Mühll.

Leonid Soudalenko est accusé d'"organisation et participation active à des actes commis en groupe et portant atteinte de manière grossière à l’ordre public", a indiqué le centre Viasna dans un communiqué.

Le 5 janvier, le bureau de M. Soudalenko avait déjà fait l’objet de perquisitions pendant plus de neuf heures. Son domicile a également été perquisitionné.

Après son arrestation, le militant, qui a été placé en détention provisoire, a expliqué, dans une lettre, avoir payé à plusieurs reprises des amendes infligées à des manifestants, arrêtés lors de rassemblements contre le régime d’Alexandre Loukachenko.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK