Obama: l'UE et les USA "unis pour soutenir les Ukrainiens" contre la Russie

Barack Obama a rencontré Mark Rutte
3 images
Barack Obama a rencontré Mark Rutte - © JERRY LAMPEN - BELGAIMAGE

Barack Obama a entamé sa tournée européenne. Avant d’arriver mardi en Belgique, le président des Etats-Unis est pendant deux jours aux Pays-Bas pour le Sommet sur la sécurité nucléaire qui se tient à La Haye. Barack Obama a affirmé que les Etats-Unis et l'Europe étaient "unis" pour faire payer un "coût" à la Russie après son intervention en Ukraine.

"L'Europe et les Etats-Unis sont unis pour soutenir le gouvernement ukrainien et les Ukrainiens, nous sommes unis pour faire payer un coût à la Russie pour les actions qu'elle a entreprises jusqu'ici", a déclaré Barack Obama aux journalistes à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre néerlandais Mark Rutte à Amsterdam.

Barack Obama a assuré que "nos alliés de l'Otan sont nos partenaires les plus proches sur la scène internationale. L'Europe est la pierre d'angle des relations entre les Etats-Unis et le monde".

De son côté, Mark Rutte a indiqué: "nous considérons tous deux la tentative de la Russie de prendre le contrôle de la Crimée comme une violation évidente du droit international, et nous condamnons ces actes dans les termes les plus forts".

Isoler la Russie

Pour le Sommet sur la sécurité nucléaire qui se tient à La Haye. les Pays-Bas attendent des délégations de 53 pays. La Belgique est représentée par Elio Di Rupo. Cette édition néerlandaise est le troisième Sommet sur la sécurité nucléaire. Un sommet organisé tous les deux ans depuis 2010 à l’initiative de Barack Obama. Objectif de ces sommets : réduire le stock de matériel nucléaire et en garantir la sécurité. Et aussi éviter que ce matériel ne tombe entre de mauvaises mains.

Mais le sommet de La Haye s’ouvre dans un contexte de tensions avec la Russie, des tensions qui risquent bien de relayer les préoccupations nucléaires au second plan.

Barack Obama a effectivement convoqué à La Haye une réunion du G7 pour discuter des suites à donner à la crise ukrainienne. Les dirigeants des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la France, du Canada, de l’Italie, de l’Allemagne et du Japon évoqueront avec les représentants de l’Union Européenne les sanctions à l’égard de la Russie suite au rattachement de la Crimée.

Cette réunion du G7 se tient alors que la Russie a rejoint le club des nations les plus puissantes de la planète en 1998 pour former le G8 est en soi une façon d’isoler la Russie. Un isolement qui sera l’un des fils rouges de la visite de Barack Obama cette semaine en Europe.

A.L. avec B. Hupin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK