Bangui: l'armée française intervient dans un quartier de miliciens chrétiens

"Une opération militaire est en cours à Boy-Rabe", a indiqué cette source, sous couvert d'anonymat.

Sur la route menant à l'aéroport (nord de Bangui), plusieurs véhicules blindés étaient déployés à l'entrée du quartier, survolé par un hélicoptère, a constaté un journaliste de l'AFP.

Dans le nord de la capitale centrafricaine, le quartier de Boy-Rabe est un fief de l'ancien président François Bozizé (renversé en mars 2013) où sont aujourd'hui basés de nombreux miliciens "anti-balaka", en lutte contre l'ex-rébellion de la Séléka (au pouvoir).

A la faveur d'une vaste offensive coordonnée le 5 décembre sur plusieurs quartiers périphériques de Bangui, ces miliciens ont pris part à nombreuses attaques contre des civils musulmans, qu'ils assimilent aux combattants de l'ex-rébellion Séléka, coalition à dominante musulmane qui avait pris le pouvoir en mars 2013.

Près de 1.600 militaires français sont actuellement déployés en Centrafrique, dans le cadre de l'opération Sangaris visant à rétablir la sécurité dans le pays. Les soldats français avaient le 9 décembre dernier à Bangui une vaste opération de désarmement des milices et groupes armés. Cette opération visait jusqu'à présent essentiellement les combattants de l'ex-Séléka, seuls à déambuler en armes dans les rues de la capitale.


AFP

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK