Bahreïn: arrestation de six figures de l'aile dure de l'opposition

La police dégage la place de la Perle
La police dégage la place de la Perle - © AFP

Six personnalités de l'aile dure de l'opposition à Bahreïn ont été arrêtées dans la nuit de mercredi à jeudi, au lendemain d'une répression sanglante de manifestations à Manama, a annoncé l'opposition.

Il s'agit de cinq figures chiites et d'un opposant de gauche sunnite. "Ils ont tous été arrêtés dans la nuit", a déclaré à l'AFP Khalil Marzouk, député du puissant mouvement chiite al-Wefaq.

Parmi les personnes arrêtées figure le secrétaire général du mouvement Haq, une formation interdite de l'opposition chiite, Hassan Machaimaa, qui avait regagné Manama le 26 février après avoir bénéficié d'une grâce royale.

Le défenseur des droits de l'Homme Abdeljalil al-Singace, également membre de ce groupe et libéré fin février après six mois de détention, fait aussi partie des interpellés.

Leur arrestation intervient au lendemain d'un assaut des forces de l'ordre bahreïnies contre des manifestants chiites observant un sit-in dans le centre de Manama, qui a fait cinq morts, et quelques jours après la proclamation de l'état d'urgence dans le pays en proie à une contestation grandissante.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK