Aux Etats-Unis, un serveur refuse de servir une cliente qui ne porte pas de masque et la toile le récompense très généreusement

Ce serveur a refusé de servir une femme quine portait pas de masque.
2 images
Ce serveur a refusé de servir une femme quine portait pas de masque. - © Facebook Amber Lynn Gilles

C’est une histoire qui a pris de l’ampleur depuis les faits, le 22 juin dernier. Aux Etats-Unis, comme partout ailleurs dans le monde, le port du masque est recommandé et obligatoire dans certains établissements. Mais tout le monde n’adopte pas le réflexe. Ce lundi-là, à San Diego, Amber Lynn Gilles rentre dans l’un des établissements de la chaîne Starbucks pour y acheter un café. L’employé refuse de la servir, elle ne porte pas de masque et ne veut pas en mettre. Juste après l’incident, la cliente poste une photo sur le réseau social Facebook avec ce commentaire : "Voici Lenen de Starbucks qui a refusé de me servir parce que je ne portais pas de masque. La prochaine fois, j’attendrai les policiers et j’amènerai un certificat médical". La publication s’emballe, elle compte désormais 49.000 partages et 133.000 commentaires. Une déferlante de commentaires souvent critiques envers Amber. Mais la jeune femme campe sur ses positions et répond aux critiques. "Les masques sont stupides, tout comme les gens qui les portent", a-t-elle écrit il y a encore quelques jours.

Les internautes se mobilisent pour Lenin

Des nombreux internautes ont décidé de soutenir le serveur dans les commentaires, mais pas uniquement. Au lendemain de l’incident, un homme décide de lancer une récolte de fonds pour Lenin Gutierrez. Chaque minute, de nouvelles personnes offrent un pourboire au jeune homme. 5, 10, 15, ou même 100 dollars. Près de 5000 personnes ont déjà participé à la collecte. Un pourboire pour Lenin atteint des sommes inimaginables pour son créateur qui ne pensait même pas atteindre les 1000 dollars. Ce samedi en fin de journée, la collecte de dons atteint presque les 63.000 dollars, soit 56.000 euros. "Tout le monde se mobilise autour de quelqu’un pour faire ce qu’il est censé faire et pour essayer de protéger tout le monde", a déclaré le créateur de la cagnotte, Matt Cowan dans une interview avec KGTV, reprise par The Washington Post. "Cela montre simplement qu’il y a beaucoup de bonnes personnes et cela l’emporte sur les mauvaises".

Pluie de menaces sur Amber

Amber Lynn Gilles aurait reçu des menaces de mort, selon le site NBC. "Je ne l’ai jamais menacé et j’ai reçu des menaces de mort. Des milliers. C’est vraiment très énervant et très effrayant", a-t-elle expliqué dans une vidéo publiée par un journaliste de la chaîne.

Face à l’ampleur de la situation, la chaîne Starbucks s’est exprimée sur KGTV. "Nous demandons respectueusement aux clients de suivre les protocoles de sécurité et la distanciation sociale recommandés par les responsables de la santé publique, y compris le port d’un masque facial lors de la visite de nos magasins", a déclaré l’un des représentants.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Sur Facebook, le principal intéressé, Lenin Gutierrez a publié une vidéo. "Merci pour votre soutien", commence-t-il avant de raconter sa version de l’histoire. " J’étais assigné à la caisse ce jour-là. Je lui ai demandé si elle avait un masque. Elle m’a répondu qu’elle n’en avait pas besoin. Je lui ai alors montré les recommandations destinées à la clientèle qui montraient l’obligation de porter le masque. Elle a perdu ses nerfs. Elle est partie, puis elle est revenue quelques minutes plus tard. Elle m’a demandé mon nom. Je lui ai dit que je m’appelais Lenin, elle m’a pris en photo et m’a dit qu’elle contacterait le siège social de Starbucks”, raconte le jeune homme. Je ne pensais pas que ça en arriverait là, poursuit Lenin Gutierrez, avant de conclure qu’il pourra réaliser son rêve de devenir danseur et apprendre aux autres à danser grâce à cette collecte de fonds.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK