Australie: les avions F-35, une erreur de casting ?

Australie : les avions F-35, une erreur de casting ?
Australie : les avions F-35, une erreur de casting ? - © JACK GUEZ - AFP

La question est posée par le très sérieux Lowy Institute en Australie. Suite à l’intervention récente de deux hauts responsables de l’armée de l’air australienne, il apparaît que l’achat récent d’avions F-35 relève d'une erreur de casting.

Et pour cause, l’achat d’avions F-35A par la RAAF auprès de la société Lockheed Martin pour un montant de 17 milliards de dollars australiens (plus de 10 milliards d’euros) est la cible de nombreuses interrogations. Ces avions qui entrent tout juste en service dans le pays seraient visiblement inadéquats pour les futures opérations.

Ce constat intervient quelques mois seulement après celui de l’armée américaine qui considère que ce type d’avions fait preuve de nombreuses défaillances. Ils seraient entre autres inaptes au combat et pourraient mettre en danger les pilotes.

Les deux premiers F-35 australiens ont été livrés à la fin de 2018 tandis que les neuf derniers sont prévus pour le milieu de l’année 2023. Pour rappel, le gouvernement Michel a acheté 34 avions F-35 pour la somme de 4 milliards d’euros.

Peu approprié aux besoins de la RAAF

Parmi les critiques émises, des problèmes de fonctionnalité au niveau de la cybersécurité, des soucis techniques compromettant l’intégrité structurelle de l’arrière de l’avion ou encore des failles au niveau des données liées aux systèmes logistiques ALIS (Autonomic Logistics Information System).

En outre et selon les analyses de responsables de l’armée américaine et australienne, le radar du F-35 serait uniquement apte à effectuer des recherches à faisceau étroit, plutôt que des recherches à grande distance de navires en mer ou au sol. Son incapacité à effectuer des frappes longue distance pose également question. En cas d’attaque d’une puissance hostile dans certaines régions, l’Australie pourrait tout simplement ne pas être à la hauteur.

De plus, il apparaît que l’achat de F-35 répond à une mauvaise évaluation des besoins de la RAAF et à une certaine redondance en termes de compétences des appareils, compte tenu des forces dont l’armée de l’air australienne dispose déjà. En conséquence, elle devrait désormais se pencher sur l’acquisition de nouveaux bombardiers pour parvenir à une certaine complémentarité entre ses appareils.

L’Australie, a rejoint le programme F-35 en 2002. La décision de se doter de ce type d’avion pour un tel montant, jusqu’à présent l’achat d’équipement de défense le plus coûteux jamais engagé par le pays, avait surpris par sa rapidité. Si à l’époque, cette acquisition ne semblait nullement précipitée, le contraire est déjà plus évident aujourd’hui.

Considérant l’importance de ces problèmes techniques, du coût mais aussi du retard important pris dans la production et la livraison de ces appareils, l’Australie va désormais devoir entamer une réflexion concernant l’organisation et l’acquisition de matériel à l’avenir afin d’éviter ce genre de désagréments.

Archives : Journal télévisé 25/10/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK