Australie: 12 morts, des disparus, Brisbane menacée

RTBF
RTBF - © RTBF

L'Australie frappée par un "tsunami terrestre". L'eau a commencé à envahir aujourd'hui les rues de Brisbane, la troisième ville du pays située sur la côte pacifique. Des milliers d'habitants ont été contraints de réunir à la hâte quelques affaires avant d'évacuer leurs domiciles.

Le bilan provisoire des nouvelles inondations dans le nord-est de l'Australie s'établissait à douze morts et 78 disparus, la brutale montée des eaux menaçant mercredi près de 20.000 habitations à Brisbane, la troisième ville du pays.

Le Premier ministre australien Julia Gillard a mis en garde mercredi matin contre les risques d'inondations menaçant près de 20.000 habitations de Brisbane, soulignant qu'ils étaient "à prendre très au sérieux" et concernaient "un nombre extraordinaire de personnes et de maisons".

Des milliers d'habitants de Brisbane, la capitale de l'Etat du Queensland, avaient déjà été évacués mardi du centre-ville.

Les masses d'eau qui avaient traversé lundi plusieurs localités situées à l'ouest de Brisbane ont provoqué la mort de dix personnes, dont quatre enfants. Au total, les inondations qui frappent l'Australie depuis la fin de novembre ont fait 21 morts, selon les autorités.

"Des événements dramatiques se sont produits hier (lundi) à Toowoomba et dans d'autres communes de la vallée de Lockyer. Des murs d'eau se sont abattus sur les maisons et les voitures", avait déclaré mardi d'un ton solennel Julia Gillard, vêtue de noir.

"Avec des inondations si dangereuses et qui progressent si vite, nous devons nous préparer à l'éventualité de nouveaux morts", a-t-elle ajouté.

Toowoomba est sinistrée

Des torrents ont dévalé les rues de Toowoomba, ville de 100.000 habitants située dans la cordillère australienne, à 130 kilomètres à l'ouest de Brisbane, emportant les voitures et obligeant les survivants à se réfugier dans des arbres.

Des cadavres ont été retrouvés dans les voitures, dont ceux d'une femme et de deux enfants, selon le député Ian MacFarlane. "Cela fait vingt ans que je vis à Toowoomba et je n'avais jamais vu cela", a déclaré l'élu à la chaîne de télévision Sky News.

Le chef de la police locale, Bob Atkinson, a comparé la montée sans précédent des eaux à un "tsunami terrestre, avec un mur d'eau dévalant la vallée de Lockyer".

Des hélicoptères ont continué mardi à hélitreuiller des habitants pris au piège sur les toits dans plusieurs communes.

A Brisbane, des milliers d'habitants ont quitté mardi le centre de cette ville qui en compte deux millions et s'apprêtait à affronter ses pires inondations depuis 120 ans.

"L'eau arrive", a déclaré le maire de Brisbane, Campbell Newman. "Demain, ça va aller mal et jeudi sera catastrophique pour les habitants et les entreprises", a-t-il ajouté.

Les employés du centre-ville ont quitté les bureaux et s'empressaient de rentrer chez eux par bus, train ou voiture, après un ordre d'évacuation de la police.

Les supermarchés dévalisés

"Dans le supermarché de notre quartier, une soixantaine de personnes faisaient la queue à chacune des douze caisses, et tout était en rupture de stocks", a indiqué Paul Betros, un avocat prié de rentrer chez lui par sa firme du centre-ville.

"Il n'y avait plus de pain, de lait, de piles, d'eau minérale, de bougies", a-t-il ajouté.

Un autre habitant, Daniel Sumner, a comparé son supermarché à "une maison de fous".

Les nouvelles inondations ont été provoquées par des pluies torrentielles --jusqu'à 30 centimètres de précipitations en moins de 24 heures en certains endroits-- tombées sur un sol déjà saturé d'eau.

Ces intempéries ont été attribuées par les services météorologiques au phénomène climatique La Niña, qui a donné lieu dans le Queensland à l'année la plus humide depuis la création des relevés météo.

Le coordinateur des secours dans la région, Ian Stewart, a dit s'inquiéter particulièrement pour les habitants de la petite commune de Grantham, où trois personnes sont mortes et où des dizaines étaient isolées.

Les inondations, qui au plus fort couvraient une surface aussi vaste que l'Allemagne et la France réunies, dans l'une des principales régions minières du pays, ont provoqué des dizaines de millions de dollars de dommages.


AFP

Ecoutez le témoignage d'un résident belge à Brisbane

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK