Aurora: la psychiatre de James Holmes aurait alerté l'université au mois de juin

James Eagan Holmes, le 23 juillet 2012, détenu dans le bureau du shérif d'Arapahoe County
James Eagan Holmes, le 23 juillet 2012, détenu dans le bureau du shérif d'Arapahoe County - © Bureau du sherif d'Arapahoe County/AFP

Le comportement de James Holmes aurait déjà éveillé les craintes de sa psychiatre. Cette dernière aurait alerté les autorités de l'université un mois avant la tuerie, affirme le Denver Post. Sans qu'aucune mesure ne soit prise.

L’université du Colorado était-elle avertie de la menace que constituait James Holmes ? Un journal de Denver affirme ce jeudi que l’établissement où l’étudiant suivait ses cours avait été alerté dès le mois de juin par Lynne Fenton, psychiatre spécialiste de la schizophrénie.

Le médecin aurait informé les autorités de l’université de son inquiétude quant aux risques que présentait le jeune homme.

La psychiatre, qui supervisait James Holmes, fait par ailleurs partie d’une équipe "d'évaluation des risques et des comportements" sur le campus. Mais les autorités n’auraient pas donné suite à son alerte, d’après les informations d'une source anonyme, recueillies par le journal.

La porte-parole de l’université du Colorado s’est dite "convaincue, jusqu'à preuve du contraire, que nos personnels ont fait ce qu'il fallait", sans faire aucun autre commentaire.

James Holmes a tué 12 personnes et en a blessé 58, lorsqu’il a tiré sur des spectateurs dans le cinéma d’Aurora, le 20 juillet dernier. Il est poursuivi pour 142 chefs d’accusation et risque la peine de mort.

W.F.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK