Aujourd'hui en Europe: les formations professionnelles pour lutter contre le chômage des jeunes

Au niveau européen, il existe déjà plusieurs programmes qui visent à compléter la formation des jeunes : il y a le programme Erasmus, très connu, mais il y a aussi le programme Leonardo Da Vinci. Comme pour l'Erasmus, le but du programme Da Vinci est de donner la possibilité aux jeunes de se former à l’étranger pour s’ouvrir de plus grandes perspectives. La différence, c'est que le programme Leonardo Da Vinci s'adresse aux étudiants des secteurs professionnels, techniques et scientifiques.

Améliorer les compétences et donc la compétitivité

L'IATA à Namur a participé au programme Leonardo avec le lycée de la Baronnerie, une école française d'Angers. Les techniques enseignées dans le premier établissement ne le sont pas dans le second, ou à peine, et inversement. La micro-technique par exemple est enseignée à Namur. Il s'agit d'une technique de fabrication ou de réparation d'objets de très petites dimensions. Pendant deux semaines, les élèves belges et français ont planché ensemble sur un projet bien particulier : ils ont réalisé ensemble une serrure électronique. C'est la complémentarité des deux groupes qui a permis la réalisation du projet.

Cela permet aussi aux étudiants d'utiliser un matériel différent. Dans ce cas-ci, l’école française dispose de beaucoup de matériel. Ce n’est pas le cas de l’IATA qui complète sa formation en allant dans des centres de compétences. Le programme donne aussi l’occasion aux élèves de s’immerger dans un contexte différent, en dehors de leurs habitudes, avec plus de contraintes.

Au delà de la formation, il y a aussi plus globalement l’opportunité de rencontrer une autre culture… Les élèves français étaient d’ailleurs à Namur la semaine dernière pour plusieurs visites.

Les écoles qui voudraient participer au programme Leonardo Da Vinci peuvent s’adresser au centre de coordination et de gestion des programmes européens. Toutes les infos sont sur le site enseignement.be.

Aline Wavreille

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK