Aucune tête ne doit dépasser lors d'une visite de N. Sarkozy

Ce jeudi, le président français visitait une usine dans l'Orne (Basse-Normandie).

Le scénario est bien rodé : Nicolas Sarkozy sourit, serre des mains, échange quelques mots. Une apparence lisse pour éviter toute situation inattendue.

Tout est alors mis en œuvre pour ne pas laisser de place à l'imprévu : des questions ciblées, une usine difficile d'accès pour éviter les manifestants et des employés d'autres sites sélectionnés sur casting.

Ces figurants resteront derrière lui durant son discours, mais étrange, aucun d'entre eux n'est plus grand que le président, ils ont été sélectionnés en fonction de leur taille.

Reste à savoir si la mastication intempestive était, elle aussi, programmée.

Réaction française courroucée

De son côté, le service de presse de l'Elysée, qui dans un premier temps n'avait pu être joint, a réagi dimanche soir en qualifiant cette information de "saugrenue et grotesque".

(M. De Nora)

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK