Au Niger, "une oasis" pour promouvoir l'entreprenariat des femmes

La première dame du Niger, Lala Malika Issoufou, regarde un jardin urbain à l'Oasis, un centre pour le développement de l'entrepreneuriat féminin à Niamey, le 18 janvier 2018
2 images
La première dame du Niger, Lala Malika Issoufou, regarde un jardin urbain à l'Oasis, un centre pour le développement de l'entrepreneuriat féminin à Niamey, le 18 janvier 2018 - © BOUREIMA HAMA

"Si nous sommes accompagnées, nous sommes capables de faire beaucoup de chose", affirme la jeune réalisatrice Aïcha Macky, bavardant avec un groupe de femmes venues assister à l'inauguration de "l'Oasis", un centre dédié à la promotion de l'entreprenariat féminin au Niger.

Inaugurée jeudi à Niamey, l'Oasis ambitionne aussi de sensibiliser aux effets des changements au Niger, vaste pays très pauvre aux deux-tiers engloutis par le désert et souvent victime de sécheresses et d'inondations dévastatrices.

Ce projet est le fruit d'un partenariat entre le groupe français Veolia (multinationale présente dans les secteurs de l'eau, de l'énergie et de la propreté) et Empow'Her, une organisation non gouvernementale basée à Paris qui milite pour "l'autonomisation sociale et économique" des femmes.

"Entreprendre, c'est un vrai défi" au Niger, où les femmes représentent plus de la moitié des 20 millions d'habitants, explique Aïcha Macky, l'ambassadrice de l'Oasis. "Beaucoup de femmes" veulent se lancer dans les affaires, mais "seules, elles ne peuvent pas s'accomplir", car "elles manquent de formation et de compétence".

Une étude menée par Empow'Her et des ONG locales auprès de 180 femmes entrepreneurs a montré que 75% d'entre elles n'ont jamais eu accès à des formations mais que "plus de 90%" ont émis "le souhait d'y accéder".

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK