Au large du Honduras, une "île" de déchets en plastique flotte sur la mer des Caraïbes

Au large du Honduras, une "île" de déchets en plastique flotte sur la mer des Caraïbes
Au large du Honduras, une "île" de déchets en plastique flotte sur la mer des Caraïbes - © Tous droits réservés

C'est une sorte d'île flottante, mais qui coupe l'appétit. Les images, chocs, tournent pour le moment sur internet. Caroline Power, une photographe spécialiste en images sous-marines, les a tournées en mer des Caraïbes, en octobre. On y voit une quantité impressionnante de sacs, couverts, bouteilles, emballages et autres déchets en plastique formant une sorte de mer. Cet énorme conglomérat, mesurant une dizaine de kilomètres, est situé au large de l'île Roatan. Pourtant, Roatan est une véritable attraction touristique... L'île est paradisiaque et reconnue pour ses spots de plongée sous-marine.   

C'est que la "mer de déchets" est située loin des côtes. Elle est due aux vents et aux courants qui emportent les détritus. "Les plages de l'île de Roatan ont la chance de ne pas être polluées par le plastique" explique Caroline Power. A terre, les plages sont nettoyées rapidement. Tellement rapidement que les objets se retrouvent donc dans l'eau. Roatan, avec ses 83 km², est la plus grande île de la région. Ses bords de mer font donc l'objet de plus "d'attention" que ceux des îles environnantes: "Roatan n'est donc pas seule dans notre combat contre les déchets dans l'océan. Les autres îles, moins peuplées, où celles dont les vents sont moins favorables ont moins de chance. C'est un problème qui concerne toutes les côtes, la mer et l'océan. Les mers de déchets sont mouvantes, et se forment quand les conditions sont bien précises". Ce désastre environnemental pourrait donc tout simplement être estompé si les personnes changeaient leurs (mauvaises) habitudes.  

On estime à environ 300 millions de tonnes la masse de déchets en plastique qui serait présent dans les océans du globe.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK