Attentats en Espagne: le conducteur de Barcelone a été abattu à Cambrils, selon les médias espagnols

Le principal suspect recherché pour l'attentat qui a fait 13 morts jeudi à Barcelone, le conducteur d'une camionnette ayant écrasé des dizaines de piétons, se trouvait bien parmi les assaillants abattus plus tard à Cambrils, au sud-ouest de Barcelone, annoncent plusieurs médias espagnols.

"L'enquête va dans ce sens, il y a un indice, plus d'un indice, mais nous n'avons pas de preuve concrète", a indiqué le porte-parole de la police de Catalogne, Josep Lluis Trapero, lors d'une conférence de presse, répondant à un journaliste qui lui demandait si cet homme avait été tué. 

Un suspect âgé d'à peine 17 ou 18 ans

Selon l'agence de presse espagnole EFE, il s'appellerait Moussa Oubakir. Âgé de 17 ou 18 ans,  il serait le frère de Driss Oukabir, arrêté jeudi à une centaine de km au nord de Barcelone. Driss Oukabir - dont la photo circulait jeudi soir - est censé être celui qui a loué la camionnette utilisée dans l'attentat. Mais auprès de la police, Driss Oukabir a nié les faits et affirmé que ses papiers d'identité lui avaient été volés. 

Les soupçons se portent depuis sur son petit frère : Moussa Oubakir. Ce dernier aurait ainsi expliqué sur un forum vouloir "tuer les infidèles". 

La photo de Moussa Oukabir

Quatre suspects interpellés sans liens avec le terrorisme

Deux voitures ont foncé dans la foule en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, à quelques heures d'intervalle, faisant quatorze morts et 130 blessés à Barcelone et sept blessés dans la station balnéaire de Cambrils où la police a tué cinq "terroristes présumés".

Quatre personnes, trois Marocains et un Espagnol, ont été interpellées. Aucun d'entre eux n'avait d'antécédent lié au terrorisme.

Selon les premiers résultats de l'enquête, la cellule terroriste responsable des attaques serait composée de douze personnes, rapporte El Pais. Cinq sont morts à Cambrils, quatre ont été arrêtées. 

Direct de notre correspondant à Barcelone (JT 13h)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK