Attentats au Sri Lanka: "pour l'instant, les nouvelles sont rassurantes" concernant les Belges présents sur place

Il est encore trop tôt pour déterminer si des victimes belges sont à déplorer suite aux huit attaques survenues dans trois hôtels et trois églises au Sri Lanka ce dimanche matin. "Il y a 80 Belges résidant sur place. Nous avons déjà reçu des nouvelles rassurantes de plus de 60 d'entre eux. Il y avait aussi à peu près 150 Belges en voyage, d'après les inscriptions recensées sur le site des Affaires étrangères. Il nous manque là aussi une vingtaine de réponses avant d'être complètement rassurés", détaille Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères.

Le SPF Affaires étrangères travaille de concert avec les tours opérateurs afin de contacter tous les Belges présents sur place. Notamment TUI. "TUI a actuellement 29 vacanciers belges au Sri Lanka. Ces 29 personnes ne se trouvaient pas dans les zones visées par les attentats de ce matin. Nous avons eu très vite des contacts avec eux par SMS et nos représentants sur place font actuellement le tour des hôtels pour les rassurer et pour répondre à d'éventuelles questions", explique Sarah Saucin, porte-parole de TUI Belgium. 


►►► À lire aussi Les Affaires étrangères appellent les ressortissants belges au Sri Lanka à se manifester


Le Sri Lanka est une destination fort prisée des touristes - notamment belges - ces dernières années. "Destination majeure d'Asie" en 2017 selon World Travel Awards, "Destination de l'année 2019" selon le Lonely Planet,... le pays fait partie des incontournables des guides de voyages.

Malgré ce succès, la Belgique a modifié il y a six mois ses conseils aux voyageurs concernant le Sri Lanka. Les autorités belges appelaient à la prudence, sans pour autant déconseiller la destination. Didier Reynders réitère aujourd'hui cet appel à la prudence. Le ministre belge des Affaires étrangères recommande également de "prendre contact avec son tour opérateur pour voir dans quelles conditions les voyages vont êtres organisés. Il y aura des conseils donnés par les tours opérateurs et par les autorités locales. Je demande vraiment de suivre les instructions données par les autorités locales."

Le SPF Affaires étrangères explique qu'une "évaluation des recommandations de voyage sera naturellement faite ", mais qu'aucune modification n'est de mise pour l'instant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK