Attentat à la bombe contre une banque à Athènes

Un inconnu avait prévenu de l'imminence de l'explosion dans un appel téléphonique au site d'information Zougla
Un inconnu avait prévenu de l'imminence de l'explosion dans un appel téléphonique au site d'information Zougla - © LOUISA GOULIAMAKI - AFP

Un attentat à la bombe a endommagé mercredi soir une agence de la banque grecque Eurobank en plein centre d'Athènes, a indiqué une source policière.

Un inconnu avait prévenu de l'imminence de l'explosion dans un appel téléphonique au site d'information Zougla, et la police avait bouclé la zone, selon la même source. L'engin, placé selon les premières informations dans un sac à l'entrée de l'agence, a explosé peu après 22H30 locales (19H30 GMT) à l'issue du délai de 35 minutes fixé par l'auteur de l'appel, endommageant le bâtiment et des édifices alentours, selon la même source.

Le monde financier particulièrement visé

Les attentats non meurtriers visant cibles économiques, politiques et diplomatiques sont récurrents en Grèce depuis des années, imputés par la police à des groupes d'extrême-gauche ou anarchistes. Ils sont souvent revendiqués au nom d'organisations de ces mouvances, en dépit de l'arrestation et la condamnation à de lourdes peines de prison de nombre de militants. En avril 2014, la Banque de Grèce avait notamment été la cible d'une explosion, revendiquée par le groupe Lutte révolutionnaire, dont les dirigeants purgent actuellement de lourdes peines de prison.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir