Attentat à Christchurch: au bord des larmes, la Première ministre évoque "un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande"

Attentat à Christchurch : au bord des larmes, la Première ministre évoque « un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande »
Attentat à Christchurch : au bord des larmes, la Première ministre évoque « un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande » - © TV NEW ZEALAND - AFP

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a confirmé qu’un suspect de l’attaque visant une mosquée à Christchurch, faisant plusieurs morts, avait été appréhendé. Elle a toutefois mis en garde que d’autres personnes pourraient être impliquées.

« Il est clair que c’est un des jours les plus sombres pour la Nouvelle-Zélande », a déclaré la dirigeante lors d’une brève conférence de presse. « C’est un acte d’une violence extraordinaire sans précédent », a-t-elle décrit.

Jacinda Ardern a ajouté que les personnes présentes dans la mosquée étaient vraisemblablement des immigrés. « La Nouvelle-Zélande est leur maison, ils devraient être en sécurité ici », a-t-elle poursuivi. « Il n’y a pas de place en Nouvelle-Zélande pour la violence extrême ».

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK