Attaque terroriste à Vienne ce lundi soir : L'EI revendique l'attentat qui a fait 4 morts et 22 blessés

L’attentat survenu à Vienne lundi soir a fait quatre morts, deux hommes et deux femmes. La quatrième personne est décédée à l’hôpital, selon le ministre de l’Intérieur, cité par l’agence de presse autrichienne APA. Une quinzaine de personnes ont été hospitalisées et sept se trouvent dans un état grave.

L’assaillant, "un sympathisant" du groupe djihadiste Etat islamique (EI), a été abattu par la police. "Les indices recueillis montrent clairement que c’est une personne radicalisée qui se sentait proche de l’EI", a déclaré le ministre de l’Intérieur Karl Nehammer lors d’une conférence de presse.

L’organisation terroriste Etat islamique (EI) a revendiqué mardi la responsabilité de l’attaque qui a fait 4 morts et 22 blessés lundi soir à Vienne.

Les enquêteurs ont accédé à son logement en forçant la porte avec des explosifs, a-t-il précisé, sans souhaiter donner davantage de détails sur le profil de l’attaquant. "Lourdement armé", il était équipé d’un fusil d’assaut et d’une ceinture d’explosifs factices, selon le ministre.


►►► "Une attaque terroriste répugnante" : les réactions internationales affluent suite à l’attaque de Vienne


Il n’y a pas de preuve à ce stade de l’existence d’un deuxième assaillant, a déclaré mardi le ministre autrichien de l’Intérieur, au lendemain de l’attentat qui a fait quatre morts dans le centre de Vienne.

Le visionnage des vidéos des lieux du crime n’a pas permis de confirmer qu’un second suspect a participé à l’attaque, a affirmé Karl Nehammer lors d’une conférence de presse. Auparavant, il avait assuré qu’au moins un autre suspect était en fuite.

Durant la nuit et ce matin, la police autrichienne a procédé à plusieurs arrestations. Selon Karl Nehammer, la police a perquisitionné 15 maisons et interpellé plusieurs personnes liées au suspect.

Les deux Suisses arrêtés connaissent l’auteur de l’attaque

Les deux jeunes hommes suisses arrêtés mardi près de Zurich, dans le nord de la Suisse, "connaissent" l’auteur de l’attaque de Vienne, a indiqué mardi soir le ministère fédéral de la Justice. "Ils se connaissent et maintenant on mène l’enquête pour savoir comment ils étaient en contact", a précisé à l’AFP Philipp Schwander, porte-parole du ministère.

La ministre de la Justice Karin Keller-Sutter a évoqué l’affaire au cours d’une table ronde organisée par le quotidien régional St. Galler Tagblatt.

Selon le quotidien, la ministre a indiqué que "les trois hommes se sont aussi rencontrés physiquement". Une citation que le porte-parole n’a pas pu confirmer.

Toujours, selon le quotidien, la ministre a aussi déclaré que les deux jeunes gens étaient des "collègues" de l’attaquant de Vienne, mais sans élaborer.

 

Condamné en 2019 pour avoir rejoint l’EI en Syrie

L’assaillant de l’attaque survenue à Vienne lundi soir était âgé de 20 ans et avait été précédemment condamné pour son implication dans une organisation terroriste, a indiqué mardi le ministre de l’Intérieur autrichien Karl Nehammer.

Le jeune homme était un citoyen d’Autriche et de Macédoine du Nord, a ajouté le ministre à l’agence APA. Il avait été condamné en avril 2019 après avoir voyagé en Syrie pour rejoindre l’Etat islamique. Sa peine était de 22 mois de prison mais il avait été libéré sous conditions début décembre, a précisé le ministre.

L’homme était un citoyen d’Autriche et de Macédoine du Nord, a ajouté le ministre à l’agence APA.

Le chancelier Kurz décrète 3 jours de deuil national

Le chancelier Kurz a convié son cabinet par vidéoconférence à 09h00 du matin. Il s’est ensuite adressé aux Autrichiens à 10h00 du matin, signale l’agence de presse autrichienne APA. Le gouvernement autrichien a décrété mardi trois jours de deuil national, jusqu’à jeudi, après l’attaque terroriste de lundi soir.

"Nos pensées vont vers les victimes, les blessés et leurs proches, en ces heures très difficiles pour la république d’Autriche", a déclaré le chancelier Sebastian Kurz avant une réunion.

4 personnes tuées et 22 autres blessées

Quatre personnes ont été tuées et 22 autres blessées dont trois grièvement lors de l’attaque survenue lundi soir dans la capitale autrichienne.

Une ressortissante allemande figure parmi les victimes de l’attaque terroriste de Vienne, a confirmé mardi à Berlin le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas (SPD) qui a présenté ses condoléances à la famille et aux amis de la victime.

"Nous partageons la douleur de la population de Vienne et de toute l’Autriche mais nous sommes aussi déterminés à combattre le fanatisme et la terreur par tous les moyens", a assuré le ministre allemand qui a ajouté à l’adresse des auteurs qu’ils n’atteindraient jamais leur "objectif de division de notre société."

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK