Attaque au couteau à Londres: l'Etat islamique revendique l'attentat

Attaque à Londres: l'Etat islamique indique qu'elle a été perpétrée par l'un de ses combattants
Attaque à Londres: l'Etat islamique indique qu'elle a été perpétrée par l'un de ses combattants - © NIKLAS HALLE'N - AFP

L'Etat islamique a annoncé revendiquer l'attaque perpétrée hier à Londres. Une revendication via un communiqué diffusé par son agence de presse, AMAQ.

Un homme porteur d’un engin explosif factice a tué deux personnes à coups de couteau vendredi sur le London Bridge, avant d’être abattu par la police. Une attaque considérée comme "terroriste" par les autorités.

Trois personnes ont aussi été blessées dans cette attaque survenue sur ce pont du centre de la capitale britannique où un attentat s’était déjà déroulé en 2017, a indiqué la cheffe de Scotland Yard, Cressida Dick, devant la presse.

La police a indiqué avoir été appelée à 13h58 (14h58 en Belgique) pour une attaque à l’arme blanche qui a commencé devant le Fishmonger’s Hall, un bâtiment à l’extrémité nord du London Bridge, un pont qui traverse la Tamise.

La police a tiré sur le suspect qui est "mort sur place", avait déclaré le chef de la police antiterroriste Neil Basu. Le pont a ensuite été bouclé par la police et la zone, qui inclut une gare très fréquentée, évacuée. Des passants sont intervenus pour maîtriser l’auteur de l’attaque, ensuite abattu par la police. Plusieurs personnes ont "pris des risques pour leur propre sécurité cet après-midi", a déclaré le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, saluant comme de nombreux responsables leur "héroïsme".

"Il a été confirmé qu’un certain nombre de personnes ont été blessées dans l’attaque, certaines grièvement", avait déclaré M. Khan à la presse. "Nous allons rester unis et déterminés face au terrorisme. Ceux qui cherchent à nous attaquer et nous diviser ne réussiront jamais", a-t-il poursuivi, appelant les Londoniens à la "vigilance".

Journal télévisé 30/11/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK