AstraZeneca : Italie et Allemagne reprendront vendredi les vaccinations, l'Espagne mercredi, Norvège et Suède attendent

L'Italie reprendra vendredi son programme de vaccination contre l'épidémie de Covid-19 avec les sérums AstraZeneca, a annoncé jeudi le Premier ministre Mario Draghi après les conclusions du régulateur européen jugeant ce vaccin "sûr et efficace".

"Le gouvernement italien accueille avec satisfaction les déclarations de l'EMA [Agence européenne des médicaments]. L'administration du vaccin AstraZeneca reprendra dès demain", a déclaré M. Draghi dans un communiqué. "La priorité du gouvernement reste de réaliser le plus grand nombre de vaccinations dans les délais les plus brefs", a-t-il ajouté.

L'Espagne, elle, reprendra à partir de mercredi son programme de vaccination contre l'épidémie de Covid-19 avec les sérums AstraZeneca, après les conclusions de l'Agence européenne des médicaments. "Nous reprenons la vaccination avec AstraZeneca la semaine qui vient, à savoir mercredi", a déclaré Carolina Darias lors d'une conférence de presse quatre jours après sa suspension préventive, expliquant que les autorités devraient à présent décider des "groupes qui recevront ce vaccin".

Comme l'Italie, L'Allemagne va reprendre vendredi les vaccinations anti-Covid avec le vaccin anglo-suédois AstraZeneca, a annoncé jeudi le ministre de la Santé. "Notre objectif, et c'est l'objectif commun du gouvernement et des 16 Länder, est de reprendre dans le courant de la journée de vendredi les vaccinations avec AstraZeneca", a déclaré à la presse Jens Spahn, désireux de rétablir la "confiance" dans ce vaccin, dont l'usage avait été suspendu lundi.

La Norvège et la Suède ont annoncé pour leur part attendre avant une éventuelle reprise de la vaccination avec le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca, déclaré "sûr et efficace" par le régulateur européen mais mis en cause par une équipe médicale norvégienne.

7,2 millions de doses de vaccin 

Avec notamment l'Allemagne, la France et l'Espagne, l'Italie avait suspendu lundi à titre de précaution l'administration du vaccin AstraZeneca après le signalement d'effets secondaires potentiellement graves. Et l'Agence italienne du médicament (AIFA) avait interdit l'utilisation d'un lot de vaccins représentant plus de 200.000 doses alors que le pays pâtit énormément des retards de livraisons des différents sérums disponibles. Selon l'AIFA, l'avis de l'EMA fait que "les raisons de cette interdiction n'existent plus" et la campagne de vaccination devrait repartir vendredi à 15h.

Plus de 7,2 millions de doses de vaccin ont été injectées depuis la fin décembre en Italie, mais seulement 2,2 millions de personnes ont reçu deux doses, selon les chiffres publiés en temps réels par le ministère de la Santé.

L'Italie a fait état jeudi de 423 décès liés au nouveau coronavirus contre 431 la veille, tandis que le nombre de nouvelles contaminations a grimpé à 24.935
contre 23.059 mercredi. Quelque 353.737 tests de dépistage ont été effectués au cours des dernières 24 heures, contre 369.084 la veille, selon
le ministère de la Santé. 

L'Italie a recensé au total 103.855 décès en raison du coronavirus depuis le début de l'épidémie en février 2020, soit le deuxième bilan le plus élevé d'Europe après la Grande-Bretagne et le septième au monde. Le nombre total de contaminations en Italie s'élève désormais à 3,3 millions.

Le nombre de patients atteints du COVID-19 hospitalisés, hormis ceux en soins intensifs, s'élevait jeudi à 26.694, en hausse comparé aux 26.517 recensés la veille. Quelque 249 personnes ont été admises en soins intensifs, contre 324 mercredi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK