Asile en Belgique pour Puigdemont: les propos de Theo Francken font bondir Madrid

Asile pour Puigdemont: les déclarations de Theo Francken font bondir Madrid
Asile pour Puigdemont: les déclarations de Theo Francken font bondir Madrid - © Tous droits réservés

D'après Theo Francken (N-VA), le président catalan destitué par Madrid, Carles Puigdemont, pourrait faire une demande d'asile politique à la Belgique. Le secrétaire d'Etat s'est également demandé si Carles Puigdemont - qui risque des poursuites pour "désobéissance" voire pour "rébellion" - pourrait être assuré d'un procès équitable en Espagne.

Ces déclarations ont été qualifiées "d'inacceptables" par le porte-parole du Parti populaire au pouvoir en Espagne, Esteban Gonzalez Pons, qui a précisé espérer qu'une "correction y sera apportée immédiatement". Et en profite pour tacler Francken au passage: "L'homme politique belge qui offre l'asile à puidgemont est condamné pour avoir refusé l'asile à une famille syrienne alors qu'un jugement l'y obligeait".

Ne pas jeter de l'huile sur le feu

Face à ces tensions, le Premier ministre Charles Michel est finalement intervenu. Une éventuelle demande d'asile de M. Puigdemont n'est "absolument pas à l'ordre du jour", a-t-il précisé en réitérant son appel au dialogue entre les autorités espagnoles et catalanes. "Je demande à Theo Francken de ne pas jeter de l'huile sur le feu", a ajouté le Premier ministre.

D'autant que même si la Belgique est l'un des seuls Etats où une demande d'asile intra-UE est possible, il est peu probable qu'elle aboutisse.

En réalité, l'affaire prend surtout une tournure très symbolique. Pour Theo Francken, il s'agit de marquer la sympathie de la N-VA envers la cause des indépendantistes catalans. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK