Asile et migration : les migrations freinées de près de 30% par le coronavirus

Asile et migration : les migrations freinées de près de 30% par le coronavirus
Asile et migration : les migrations freinées de près de 30% par le coronavirus - © Tous droits réservés

La pandémie de Covid-19, avec l’arrêt des voyages dans le monde, a freiné les migrations de près de 30%, avec environ deux millions de migrants en moins entre 2019 et 2020, selon un rapport de l’ONU publié vendredi.

Le nombre de migrants vivant hors de leur pays d’origine a atteint 281 millions de personnes en 2020, contre 173 millions en 2000 et 221 millions en 2010.

Selon le rapport intitulé "Migrations internationales 2020" de la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, les deux tiers des migrants recensés vivent dans 20 pays seulement, avec les Etats-Unis en tête de liste (51 millions de migrants internationaux en 2020).

Viennent ensuite l’Allemagne (16 millions), l’Arabie saoudite (13 millions), la Russie (12 millions) et le Royaume-Uni (9 millions).

L’Inde était en tête de la liste des pays comptant les plus grandes diasporas en 2020, avec 18 millions de personnes originaires d’Inde vivant en dehors de leur pays de naissance. Parmi les autres pays dotés d’une importante communauté transnationale figurent le Mexique et la Russie (11 millions chacun), la Chine (10 millions) et la Syrie (8 millions).

En 2020, le plus grand nombre de migrants internationaux résidait en Europe, avec un total de 87 millions, l’Afrique du Nord et l’Asie occidentale en comptant chacun près de 50 millions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK