Asile et Migration : l'UE a accordé une protection à presque 300.000 demandeurs d'asile en 2019 (chiffre en baisse)

Réfugiés au camp de Moria, sur l'île de Lesbos (Grèce) le 07 mars 2020
Réfugiés au camp de Moria, sur l'île de Lesbos (Grèce) le 07 mars 2020 - © LOUISA GOULIAMAKI - AFP

Les 27 États membres de l’Union européenne (UE) ont accordé une protection à 295.800 demandeurs d’asile en 2019, un chiffre en baisse de 6% par rapport à 2018, rapporte lundi Eurostat, l’office statistique européen.

En Belgique, les décisions positives ont bénéficié à 6940 demandeurs d’asile. Sur le total de l’UE, 141.100 se sont vu octroyer le statut de réfugié (48% de toutes les décisions positives), 82.100 une protection subsidiaire (28%) et 72.700 une protection pour raisons humanitaires (25%).


►►► A lire aussi : En Syrie, la guerre entre dans sa dixième année sans issue en vue


Les principaux bénéficiaires d’une protection dans l’UE en 2019 sont restés les Syriens (78.600 personnes, soit 27% du nombre total), suivis par les Afghans (40.000, soit 14%) et Vénézuéliens (37.500, soit 13%). "Le nombre de Vénézuéliens a été multiplié par presque 40 en 2019 par rapport à 2018", souligne Eurostat.

"CQFD" sur les migrations du 24 octobre dernier

Presque la totalité des Vénézuéliens ayant obtenu un statut de protection ont été enregistrés en Espagne (35.300). En 2019, le plus grand nombre de personnes ayant obtenu une protection a été enregistré en Allemagne (116.200 ou 39% de toutes les décisions positives). Suivent la France (42.100 ou 14%), l’Espagne (38.500 ou 13%) et l’Italie (31.000 ou 10%).

En Belgique, sur les 6940 demandeurs d’asile qui ont obtenu la protection de l’Union européenne, 5885 ont reçu le statut de réfugié et 1055 la protection subsidiaire. Aucune protection n’a été octroyée pour raisons humanitaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK