Arrestation en Espagne d'un "rappeur djihadiste" britannique, l'un des terroristes les plus recherchés de la planète

La police antiterroriste espagnole a arrêté un présumé djihadiste anglo-égyptien, qui a combattu en Syrie avec l’organisation terroriste État islamique. Il s’agit d’Abdel-Majed Abdel Bary, un ancien rappeur originaire de Londres, qui s’est illustré en postant sur Twitter une photo de lui brandissant une tête tranchée. Il avait alors hérité du surnom de "rappeur djihadiste". Il était l’un des combattants terroristes les plus recherchés de la planète.

Des sources britanniques et autres ont confirmé son identité quelques heures après que la police nationale de Madrid ait déclaré avoir arrêté un ressortissant égyptien et deux autres hommes dans un appartement de la ville d’Almeria, dans le sud de l’Espagne.

Lorsqu’il vivait encore à Londres, il était considéré comme un rappeur ambitieux, connu sous le nom de Lyricist Jinn et de L Jinny, selon les médias britanniques. Il s’est ensuite converti à l’islam et s’est radicalisé, en colère face à l’ingérence britannique dans les guerres en Irak et en Afghanistan.

Abdel Bary a été l’un des premiers combattants étrangers à rejoindre l’EI en 2013. En 2015, il s’est enfui en Turquie.

Mais qui est Abdel Barry, le "rappeur djihadiste" ?

Originaire de Maida Vale à Londres, Bary était un ressortissant mixte britanno-égyptien, mais il a été déchu de sa citoyenneté britannique en raison de ses liens avec le groupe terroriste. Autrefois considéré comme une figure notoire de l’EI, il avait disparu de la circulation ces dernières années.

Le Guardian a publié des détails concernant le profil et le parcours du rappeur "rappeur djihadiste". Bary, 29 ans, est le fils d’Adel Abdel Bary, qui a été condamné pour les attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie, qui ont fait 213 morts. Son fils, Abdel Bary, a été un fervent défenseur du groupe terroriste "État Islamique' de 2013 à 2015. Pendant cette période, il a posé sur une photo avec une tête coupée et a souvent menacé l’Occident dans les médias sociaux.

À l’époque, certains pensaient qu’il pouvait être celui que l’on surnommait Jihadi John, ce terroriste notoire qui a décapité un certain nombre d’otages occidentaux devant les caméras. Cependant, il a été révélé plus tard que cette personne était Mohammed Emwazi.

Abdel Bary, le rappeur terroriste connaissait Emwazi, qu’il aurait connu dans les milieux islamistes de l’ouest de Londres, mais on ne pense pas qu’il ait travaillé en étroite collaboration avec eux en Syrie.

Brève carrière de rappeur à Londres

Abdel Bary a disparu pendant des années, ce qui a conduit à la spéculation qu’il avait été tué lorsque le soi-disant califat du groupe s’est effondré à partir de fin 2015.

La police turque, à qui les responsables britanniques avaient demandé de rechercher Abdel Bary, a déclaré avoir perdu sa trace fin 2015. On soupçonnait qu’il avait utilisé la route des migrants, alors très active, pour se rendre en Europe centrale via la Grèce.

On pense qu’Abdel Bary avait une petite amie espagnole qu’il a rencontrée en ligne en 2017. Il aurait alors repris sa présence en ligne en utilisant de nombreux pseudonymes.

Pendant une brève carrière de rappeur à Londres, il était connu sous le nom de Lyricist Jinn and L Jinny, et il a joué avec un groupe appelé le Black Triangle. Après s’être immergé dans sa foi, il a dénoncé sa vie passée et ses amis. Il a quitté sa famille et ses cinq frères et sœurs pour le fief de l’EI à Raqqa en juillet 2013.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK