Argentine: l'ex-présidente Cristina Kirchner sera jugée pour corruption

L'ancienne présidente argentine Cristina Kirchner sera bien jugée pour le scandale des "Cahiers de la corruption", qui secoue l'Argentine depuis des mois, a annoncé jeudi un tribunal, qui a demandé son placement en détention, même si son immunité parlementaire la protège pour le moment.

La cour d'appel a confirmé la décision de septembre du juge Claudio Bonadio qui soupçonne Cristina Kirchner d'avoir été la responsable, avec son mari Nestor Kirchner, président de 2003 à 2007, d'un système de corruption dans lequel des chefs d'entreprise versaient des millions de dollars en liquide à des fonctionnaires du gouvernement en échange de marchés publics.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK