Argentine: Cristina Kirchner prête serment pour son second mandat

La présidente, âgée de 58 ans, qui porte encore le deuil plus d'un an après la mort de son mari et prédécesseur Nestor Kirchner (2003-2007), a été réélue le 23 octobre avec plus de 54% des voix après avoir été au plus bas en 2009 à l'issue d'un long conflit avec les agriculteurs.

"Si je devais manquer à mon devoir, que Dieu, la Patrie et Lui, me le reprochent", a déclaré Cristina Kirchner, visiblement émue, ajoutant à la formule habituelle une référence directe à son mari décédé en octobre 2010.

Cristina Kirchner a ensuite reçu l'écharpe présidentielle de sa fille, Florencia, et non du vice-président sortant, Julio Cobos, devenu son ennemi en votant contre elle en 2008 pendant la crise des agriculteurs au Sénat.

Julio Cobos était néanmoins là: sa présence avait suscité beaucoup de spéculations, mais elle avait été finalement confirmée.

"Aujourd'hui, comme vous pouvez l'imaginer, ce n'est pas un jour facile pour cette présidente", a ensuite dit Cristina Kirchner, rappelant qu'il y a quatre ans, en 2007, c'était son mari lui-même qui lui avait passé le relais.

Arrivée au Congrès dans un convoi escorté par une garde de "granaderos" à cheval, Cristina Kirchner était vêtue de noir. La mort de son mari, terrassé par une crise cardiaque à ses côtés le 27 octobre 2010, lui a permis de donner d'elle une image plus sensible et moins autoritaire.

Les chefs d'Etat du Brésil, Dilma Rousseff, de Bolivie, Evo Morales, de l'Uruguay, José Mujica, du Paraguay, Fernando Lugo, du Chili Sebastian Pinera, étaient présents parmi d'autres à la cérémonie.

AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK