Argent liquide contre carte bancaire: vers un monde sans cash ?

C'est une douce mélodie au bord de la Tamise, en plein centre de Londres. Guitare à la main, Charlotte Campbell joue pour le bonheur de passants. En échange, ceux-ci déposent souvent quelques pièces de monnaie dans son étui.

Sans cash, aussi pour les artistes de rue 

Depuis peu pourtant, Charlotte a pris l'habitude d'installer un petit boitier à ses pieds pendant ses prestations: un lecteur de carte bancaire sans contact ! 

6 images
Charlotte Campbell et son terminal de paiement sans contact © AFP

Désormais, 5 à 10% de ses revenus ne proviennent plus de pièces de monnaie jetées dans sa housse de guitare mais de paiements effectués sur ce petit appareil qu'elle a programmé pour débiter 2 livres, soit un peu plus de 2 euros. 

6 images
Le terminal de paiement sans contact, aussi pour les artistes de rue © AFP

Royaume-Uni: près de 80 % des paiements sans liquide d'ici 2026 ?  

Au Royaume-Uni, la part des paiements en liquide est tombée de 62 % en 2006 à 40 % en 2016 selon un rapport publié cette année par le Trésor britannique. Le document se risque même au jeu des prévisions. D'ici 2026, près de 80% des paiements dans le pays devraient être "cashless", autrement dit sans argent liquide. 

Norvège: déjà un pays sans cash ? 

C'est un chiffre qui avait fait beaucoup de bruit il y a quelques années. Finans Norge, une association norvégienne qui regroupe quelques 200 établissements financiers du pays, évaluait à 5% seulement les transactions encore effectuées avec de l'argent liquide. L'association évoquait aussi 2020 comme date à laquelle le cash serait devenu anecdotique pour l’ensemble de population norvégienne.

La Norvège sera-t-elle le premier pays à se passer des ses pièces et de ses billets de banque ? Pour Jon Nicolaisen, le gouverneur de la banque centrale du pays, c'est presque déjà une réalité. Au mois d'avril, il confirmait que le nombre de paiement en liquide en Norvège était tellement bas qu'on pouvait déjà considérer le pays comme "cashless". 

6 images
100 couronnes norvégiennes © Tous droits réservés

Suède: "No cash, card only" 

"No cash, card only" ... ce petit panneau indique qu'on ne peut plus payer avec de l'argent liquide. Il n'est pas rare de le retrouver sur la devanture des boutiques ou des magasins en Suède. D'après la banque centrale du pays, seulement un quart des Suédois déclarent aujourd'hui utiliser encore des billets ou des pièces au moins une fois par semaine. Un article est même consacré au sujet sur le site officiel www.sweden.se, un site géré par le Swedish Institute, une agence publique chargée de la promotion du pays dans le monde. Le titre de l'article est évocateur: "La Suède, la première société sans argent liquide?". C'est la preuve que la vie "sans cash" est même devenue un argument marketing.  

 

6 images
Argent liquide contre carte bancaire: vers un monde sans cash ? © JONATHAN NACKSTRAND - AFP

Et en Belgique ? On aime encore nos pièces et nos billets 

Dans les classements des pays qui s'éloignent de plus en plus du cash, on retrouve aussi le Canada, la France, les Etats-Unis, l'Australie, le Japon ou la Russie. Les Belges, par contre, ne semblent pas encore prêts à ranger dans les vitrines des musées leurs pièces et leurs billets.

En mai 2017, une étude de la banque ING évoquait que "le recours au cash reste central puisque près de 6 Belges sur 10 affirment qu’ils ne souhaitent pas virer vers une économie sans espèce". Un chiffre à relativiser car le nombre de paiement par carte ne cesse également d'augmenter. La Belgique tend donc vers moins de cash, mais la perspective de totalement se passer d'argent liquide reste difficile a envisager. 

6 images
Le Roi Philippe sur une pièce de monnaie © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Il n'y a pas que des avantages 

On pointe souvent la facilité comme argument clé. Plus besoin de s'encombrer de billets pour s'acheter un café ou pour payer son ticket de parking. Il y a aussi l'argument "sécurité". Dans une société sans cash, impossible de perdre ou de se faire voler son argent en rue.

Mais le "cashless" a aussi beaucoup de détracteurs. L'expert financier Brett Scott, auteur d'un guide sur la finance mondiale, voit trois inconvénients principaux "Le premier problème, c'est la surveillance. Avec ce système, on peut vous tracer partout, à tout moment. Le deuxième, c'est l'exclusion financière. Si vous n'avez pas de carte de crédit ou de compte en banque, vous êtes exclu du système. Enfin on peut aussi évoquer la sécurité du paiement en ligne car, a partir du moment où vous devenez dépendant du sans contact, vous pouvez vous retrouver en grande difficultés si les systèmes se retrouvent hors service" 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK