Arctique: la plus épaisse couche de glace a commencé à se briser

C'est un phénomène "effrayant", selon plusieurs scientifiques. La plus épaisse et la plus vieille couche de glace de l'Arctique s'est fissurée pour la première fois, créant un passage dans les eaux au nord du Groenland.

La mer au large de la côte nord du Groenland était jusqu'à présent si gelée qu'elle était appelée "le dernier bastion de glace". Habituellement figée toute l'année (même l'été), les scientifiques supposaient que ce serait la dernière zone à "résister" aux effets du réchauffement climatique. Pourtant, cette année, deux brisures s'y sont déjà produites, un phénomène jamais observé auparavant. Pour les scientifiques, c'est là une indication assez spectaculaire de la transformation de la banquise arctique et du climat arctique.

La glace a donc commencé à se fissurer. En cause ? Une vague de chaleur sans précédent, associée à des vents chauds, causée par le changement climatique dans l'hémisphère nord. "La quasi-totalité de la glace au nord du Groenland est assez brisée et éclatée, donc plus mobile", a déclaré Ruth Mottram, de l'Institut météorologique danois au journal britannique The Guardian.

Les conséquences de la fonte et de la mobilité des glaces pourraient être très graves pour les populations indigènes qui utilisent la glace pour pêcher, ainsi que pour la faune locale (phoques et ours polaires, notamment), a déclaré à The Independent le professeur Martin Siergert (Imperial College London).

La fonte des glaces est observée à différents endroits dans l'hémisphère nord.

Ainsi, en Suisse, par exemple, la fonte du plus grand glacier des Alpes s'accélère. "D'avril à fin juillet, nous avons des températures jamais mesurées depuis 150 ans en Suisse. On dépasse même de 0,2 degrés le très chaud été de 2003" raconte David Volken, glaciologue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK