Arabie Saoudite: les femmes n'étaient (toujours) pas au volant ce samedi

Arabie saoudite: les femmes ne prendront (toujours) pas le volant ce samedi
Arabie saoudite: les femmes ne prendront (toujours) pas le volant ce samedi - © Tous droits réservés

L'Arabie Saoudite est le seul pays au monde où les femmes n'ont pas le droit de conduire. Ce 26 octobre, les Saoudiennes souhaitaient frapper un grand coup. Une mobilisation de toutes les conductrices. Mais au dernier moment, les femmes ont mis leur action au garage.

En Arabie Saoudite, la révolution des femmes n'a pas eu lieu, seule une poignée de femmes ont pris le volant ce samedi. Il faut dire qu'il fallait être courageuse pour braver l'interdit toujours en vigueur dans ce pays, qui empêche les femmes de conduire. Un collectif féministe avait lancé l'idée d'une journée de rébellion, en appelant les Saoudiennes à sortir leur voiture mais devant les menaces du pouvoir, l'action s'est faite plus discrète.

Elles n'étaient finalement que quelques unes à sortir au volant de leur voiture, certaines ont posté leur vidéo sur internet, d'autres ont simplement circulé en ville.

Simplement n'est peut être pas le mot juste puisqu'il fallait échapper à la police qui avait été déployée dans les rues de la capitale, plusieurs barrages étaient érigés dans certaines rues notamment dans le quartier où vivent plusieurs militantes.

La journée devait être le point d'orgue d'une campagne lancée en septembre, qui appelait les femmes à ne plus accepter d'être conduites.

Ces dernières semaines, le régime semblait fermer les yeux sur ces femmes au volant mais le ministère de l'Intérieur a prévenu plusieurs militantes directement par téléphone, qu'elles s'exposaient à des peines de prison si elles ne respectaient pas l'interdiction, même menace à l'égard de ceux qui soutiendraient sur les réseaux sociaux cette initiative féministe.

En 1990, plusieurs femmes avaient voulu défiler en voiture dans les rues de Ryad, elles avaient été arrêtées.

L'Arabie Saoudite est le dernier pays au monde où les femmes n'ont pas le droit de conduire. Pour voyager, travailler, ouvrir un compte en banque ou se marier elles doivent obtenir l'aval d'un tuteur mâle.

Vendredi, lors des grandes prières, plusieurs prédicateurs ont appelé les femmes à respecter la loi saoudienne. Et sur les réseaux sociaux, les internautes se déchaînent à propos de la possibilité de croiser des femmes au volant en Arabie Saoudite.

Anne Blanpain