Appels au boycott du café et de sites touristiques turcs en Israël

Une grande chaîne israélienne de cafés a décidé de cesser de vendre du café turc à la suite des tensions diplomatiques entre Ankara et l'Etat hébreu, a indiqué dimanche un de ses directeurs.

"Nous avons décidé de cesser de vendre du 'café Istanboul', notre spécialité de café turc, jusqu'à ce que les choses s'arrangent", a déclaré au journal en ligne Y-Net Michael Steg, directeur du marketing de la chaîne de cafés Ilan.

"Chacun peut agir à sa manière, c'est notre petite contribution symbolique", a-t-il expliqué.

Israël et la Turquie, pays musulman mais Etat laïque, ont noué des liens économiques étroits depuis la signature d'un accord de coopération militaire en 1996. Mais leurs relations se sont récemment dégradées à la suite de la guerre de Gaza en décembre-janvier derniers.

Par ailleurs, interviewé à la chaîne publique de la radio israélienne, le directeur du comité d'entreprise de la compagnie aérienne israélienne El-Al, Yossi Lévy, a appelé dimanche au boycottage des sites touristiques turcs. Les sites touristiques turcs sont habituellement très prisés par les Israéliens.

(AFP)

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK