Aparté inattendu entre Poutine et Obama au sommet du G20

Aparté inattendu entre Poutine et Obama au sommet du G20
Aparté inattendu entre Poutine et Obama au sommet du G20 - © PRESIDENTIAL PRESS SERVICE - AFP

Les présidents des deux grandes puissances rivales, l'Américain Barack Obama et le Russe Vladimir Poutine, se sont entretenus dimanche lors d'un aparté inattendu en marge d'une réunion du G20 à Antalya, selon des images de la télévision turque.

Penchés l'un vers l'autre, entourés de deux collaborateurs, les deux chefs d'Etat ont mené cette conversation face à face assis dans des fauteuils de cuir, isolés dans un coin d'une grande salle où circulaient les autres dirigeants et de nombreux officiels.

Cette rencontre, dont le contenu et la durée n'ont pas été dévoilés, n'était pas prévue, alors que les deux pays entretiennent des relations compliquées, notamment sur la Syrie et l'Ukraine.

La dernière rencontre entre les deux hommes a eu lieu fin septembre à New York, en marge de l'assemblée générale de l'ONU, juste avant le début de l'intervention militaire russe en Syrie. Entamée par une poignée de main glaciale, elle avait mis en avant les réelles divergences qui séparent les deux pays sur les moyens de mettre un terme à la guerre en Syrie, qui a déjà fait plus de 250 000 morts.

Les dirigeants des 20 plus grandes puissances mondiales ont observé une minute de silence en mémoire des victimes des récents attentats de Paris et Ankara, dimanche peu après 15h30.

Principaux sujets de tension: l'Ukraine et la Syrie

Les sujets de tension entre la Russie et les Etats-Unis sont multiples, à commencer par l'Ukraine et la Syrie. Washington exhorte la Russie à renoncer à une partie du remboursement de son crédit de 3 milliards de dollars à l'Ukraine, ce que Moscou refuse. La Russie, soutien indéfectible du régime de Damas, s'oppose également aux États-Unis et à leurs alliés européens et arabes sur le sort à réserver au président syrien Bachar al-Assad. L'aviation russe intervient en soutien de ses troupes sur le sol syrien.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK