Anders Breivik aurait pu être stoppé par la police, selon un rapport

Anders Behring Breivik au tribunal d'Oslo le 17 avril 2012, en Norvège
Anders Behring Breivik au tribunal d'Oslo le 17 avril 2012, en Norvège - © Odd Andersen - AFP

Une commission indépendante mise en place pour tirer des enseignements des attaques du 22 juillet 2011 en Norvège a sévèrement critiqué lundi le travail de la police, jugeant que l'attentat à la bombe d'Oslo aurait pu être évité et Anders Behring Breivik arrêté plus tôt.

"L'attaque contre le quartier des ministères du 22 juillet aurait pu être évitée grâce à l'application efficace des mesures de sécurité existantes", a conclu la commission dans un rapport remis au Premier ministre Jens Stoltenberg.

"Une intervention de la police était vraiment possible. L'auteur des attaques aurait pu être stoppé plus tôt", a-t-elle ajouté.

Le 22 juillet, l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik avait d'abord tué huit personnes en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, avant d'en abattre 69 en ouvrant le feu sur un camp d'été de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoeya.

La police norvégienne a été vivement critiquée pour sa supposée lenteur: plus de trois heures s'étaient écoulées entre l'attentat d'Oslo et l'arrestation de Breivik sur Utoeya alors que son nom était déjà connu des services de sécurité.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK