Norvège: Anders B. Breivik n'est pas pénalement responsable

Un dessin de justice représentant Anders Behring Breivik dont un rapport psychiatrique est très attendu ce mardi en Norvège
Un dessin de justice représentant Anders Behring Breivik dont un rapport psychiatrique est très attendu ce mardi en Norvège - © ARNE ROAR LUND

Dans cette étape cruciale pour le cheminement judiciaire d'Anders Berhring Breivik, l'auteur présumé de la tuerie d'Uttoya en Norvège, les experts psychiatres ont conclu à son irresponsabilité pénale au moment des faits.

C'était au mois de juillet, un Norvégien de 32 ans Anders Behring Brevik commettait un attentat à Oslo contre le siège du gouvernement. Après l'explosion, il prenait la direction de l'île d'Utoeya , lieu d'un rassemblement de jeunes travaillistes. Il allait y perpétrer un véritable massacre. En tout 77 morts.

Il a reconnu être l'auteur en évoquant une croisade contre la société multiculturelle. Mais tant qu'il n'est pas jugé, il est toujours considéré comme présumé innocent. 
Les deux experts devaient dire s'il était mentalement en possession de ses moyens au moment des faits.

Ils ont conclu qu'il était psychotique et donc pénalement irresponsable, a annoncé mardi le Parquet norvégien pour qui il pourra éviter la prison. L'extrémiste de droite a développé avec le temps "une schizophrénie paranoïaque", a déclaré lors d'un point de presse le procureur Svein Holden, citant les conclusions d'un rapport remis le même jour par les deux experts-psychiatres.

Pour le Parquet il est passible d'un internement dans un établissement psychiatrique mais pas à la prison.

Lors de sa première apparition publique depuis les faits, voici 15 jours, Anders Behring Breivik a dit reconnaître les faits, mais ne pas reconnaître sa responsabilité pénale. Se déclarant commandeur militaire, il a demandé l'expertise d'un psychiatre japonais, plus à même de le comprendre.

T.N. avec M. Lagase


Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK