Altercations et manifestations pour le conseil des ministres à Barcelone

Des policiers poursuivent des manifestants séparatistes radicaux près du lieu où se tient la réunion du gouvernement, le 21 décembre 2018 à Barcelone
3 images
Des policiers poursuivent des manifestants séparatistes radicaux près du lieu où se tient la réunion du gouvernement, le 21 décembre 2018 à Barcelone - © Josep LAGO

Protégé par un important dispositif policier, le gouvernement espagnol de Pedro Sanchez s'est réuni vendredi à Barcelone pour un conseil des ministres considéré comme une "provocation" par les indépendantistes et marqué par des confrontations entre police et militants radicaux.

"Nous sommes venus ici pour montrer (notre) affection, (notre) attachement à la Catalogne", a déclaré à l'issue de ce conseil la porte-parole du gouvernement Isabel Celaa.

Mais la réaction des séparatistes à cette délocalisation dans la métropole catalane de la réunion hebdomadaire du gouvernement central, sous haute protection policière, a été hostile.

40.000 personnes ont défilé

A l'appel de plusieurs organisations indépendantistes catalanes - comme l'influente Assemblée nationale catalane (ANC), organisatrice ces dernières années de mobilisations massives pour l'indépendance -, environ 40.000 personnes ont défilé en fin de journée dans le calme sur le Paseo de Gracia de Barcelone avec pour mot d'ordre "Faisons tomber le régime".

"Tant que durera la répression, le gouvernement espagnol ne sera pas le bienvenu dans notre pays", a lancé de la scène l'acteur Pep Planas.

"Tout ce que nous pouvons faire, c'est les toucher au portefeuille", déclarait à l'AFP Joan Ventura, un manifestant de 72 ans appelant à "bloquer" la Catalogne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK