Attaque à Münster: une voiture fonce dans la foule et fait deux morts, l'attentat exclu pour le moment

Un van a foncé dans la foule à Münster, dans le nord-ouest de l'Allemagne samedi vers 15h30. Le ministère allemand de l'Intérieur parle de deux morts auxquels s'ajoute l'auteur de l'attaque. Il avait précédemment fait état de trois morts plus le conducteur. Le bilan a été revu à la baisse samedi soir. Le porte-parole de la police mentionne également une vingtaine de blessés dont 6 en danger de mort. La police allemande a indiqué que le conducteur se serait suicidé et ajoute qu'aucun autre suspect n'est recherché. L'auteur de l'attaque souffrait visiblement de problèmes psychiques et "s'est tué lui-même par balle".

Piste de l'attentat temporairement exclue

Le ministre de l'Intérieur de la région du nord-ouest de l'Allemagne où une voiture-bélier a foncé sur la foule a écarté samedi soir l'hypothèse d'un attentat islamiste et souligné que le conducteur était de nationalité allemande.

"Rien n'indique pour le moment qu'on ait affaire à des motivations islamistes" dans cette attaque, a déclaré Herbert Reul à la presse à Münster, où se sont déroulés les faits. Il a ajouté que le conducteur du véhicule-bélier était "un Allemand et non un réfugié comme on le colporte partout".

Selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, la chaîne de télévision publique ZDF et l'agence de presse allemande dpa, cet homme présenté comme étant Jens R., né en 1969, souffrait de troubles psychologiques.

Déploiement de police 

Des images diffusées à la télévision allemande montraient plusieurs véhicules de police et de pompiers stationnés dans le centre de cette ville de plus de 300.000 habitants.

Des policiers, dont l'un lourdement armé, étaient stationnés devant des banderoles de sécurité, selon des images de la chaîne n-tv. La police a également appelé sur Twitter les habitants à éviter le centre pittoresque de cette ville fréquenté par de nombreux cyclistes.  

Le compte Twitter de la police de la zone de Münster a publié sur le réseau social : "Il y a des morts et des blessés. S'il vous plaît éviter la zone. Plus d'informations peuvent être trouvées ici. Nous sommes sur le site."

Cette attaque a lieu un an jour pour jour après l'attentat de Stockholm lors de laquelle un camion-bélier a pénétré dans une grande rue piétonne du centre de Stockholm (Suède). L'attaque avait fait 5 morts et 14 blessés. Le camion avait fini sa course dans une entrée de magasin et son conducteur était parvenu à fuir la scène de crime.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK