Allemagne: trois personnes soupçonnées d'espionnage pour la Chine

Une enquête ouverte après des soupçons d'espionnage.
Une enquête ouverte après des soupçons d'espionnage. - © PHILIP FONG - AFP

La justice allemande a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête contre trois personnes soupçonnées d'avoir espionné pour le compte de la Chine, parmi lesquelles figure un ancien diplomate européen, selon un média allemand.

Des "enquêtes concernant des soupçons d'espionnage pour le compte de services secrets" au profit de la Chine sont en cours concernant ces personnes, a indiqué à l'AFP le porte-parole du parquet fédéral allemand chargé des affaires d'espionnage, Markus Schmitt. Plusieurs perquisitions ont eu lieu mercredi aux domiciles et bureaux de ces trois personnes dans plusieurs villes allemandes, dont Berlin, mais aussi à Bruxelles. Aucune arrestation n'a cependant eu lieu, a précisé la justice qui n'a pas voulu révéler l'identité des suspects.

Un ancien diplomate européen

Selon le magazine Der Spiegel, un ancien diplomate européen allemand fait partie des personnes visées dans cette enquête. Cet Allemand a travaillé dans le passé au sein de la Commission européenne avant d'occuper un poste au sein du service diplomatique de l'Union européenne, le Service européen pour l'action extérieure (SEAE), en étant en poste dans plusieurs pays de l'UE, selon le journal.

Ce serait à partir de la fin de sa carrière européenne, en 2017, et au moment où il a rejoint une société de lobbying qui conseille "de grandes entreprises", qu'il aurait commencé à transmettre des informations confidentielles aux services secrets chinois.

Pour l'aider dans sa tâche, il est soupçonné d'avoir recruté deux personnes dont l'une s'est rendue en Chine pour rencontrer les destinataires de ses informations, affirme le Spiegel. La seconde aurait seulement indiqué "être disposée" à l'aider dans ces transmissions d'informations.

Un cas unique 

Si les soupçons venaient à être étayés par la justice allemande, il s'agirait de l'un des rares cas où des espions travaillant pour le compte de la Chine, régulièrement soupçonnée de mener des activités d'espionnage en Europe, sont démasqués.

Cette affaire intervient en pleine polémique autour de la participation éventuelle de Huawei à l'infrastructure 5G en Allemagne, alors que le groupe chinois est accusé par les Etats-Unis d'espionnage pour le compte de Pékin.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK